La sécurité des personnes et des biens au cœur de notre métier de distributeur de gaz

Les équipes ENGIE EDF du Centre de Corse assurent l’exploitation des installations de transport, de stockage et de distribution de GPL.

La sécurité est au cœur de notre métier. ENGIE possède dans ce domaine un savoir-faire et une expertise reconnus. Pour cela, ENGIE met en œuvre des techniques fiables et éprouvées et assure une formation continue de ses salariés afin de garantir un professionnalisme de haut niveau.

Numéro d’appel d’urgence sécurité gaz

En cas d’urgence, ENGIE met disposition des clients et du public un numéro national gratuit accessible 24h / 24 et 7j/7 pour signaler une odeur ou un manque de gaz. Nos équipes interviennent dans les délais les plus brefs afin de mettre en sécurité et réparer le cas échéant.

N° Urgence Sécurité Gaz 0800 47 33 33

Des ouvrages sous surveillance permanente

L’ensemble des installations ENGIE fait l’objet d’inspections et de maintenances régulières afin de maintenir un haut niveau de disponibilité et de sécurité.

ENGIE assure une surveillance régulière de ses réseaux de GPL. Une Recherche Systématique de Fuite (RSF) périodique est effectuée par nos agents équipés de matériels de détection spécifiques à la nature du gaz distribué. 

De plus, des investissements importants sont réalisés chaque année pour moderniser, fiabiliser et renouveler les ouvrages de déchargement, de transport, de stockage et de distribution de GPL. Plus de 16 millions ont ainsi été investis en Corse en 2019.

Ainsi, en 2015, ENGIE a lancé le projet Loregaz permettant de réduire les zones de dangers autour du stockage de gaz alimentant la ville d’Ajaccio. Vous retrouverez toutes les informations sur ce projet en cliquant ici.

Prévention des dommages causés par les tiers

ENGIE est particulièrement attentif aux travaux réalisés par des tiers à proximité de ses réseaux de gaz. En effet, chaque année de nombreux dommages à nos ouvrages causés par des tiers sont à déplorer. Ils peuvent être à l’origine d’interruptions de la fourniture du gaz et parfois de fuites.

Une réglementation spécifique a été mise en place dès 2012. Elle impose aux maîtres d’ouvrage et aux maitres d’œuvre de déclarer aux exploitants de réseaux les travaux qu’ils envisagent de réaliser. ENGIE s’inscrit dans la dématérialisation de ce processus en partenariat avec PROTYS (Voir ici la rubrique Déclarer vos travaux).

Ce « plan anti-endommagement » a été modifié en 2018 avec pour objectif de renforcer encore plus la sécurité en amont et pendant les chantiers via l’amélioration du repérage des réseaux souterrains en cartographie.

Contrôle des installations intérieures

Les installations de distribution de gaz situées à l’intérieur des logements (aval du compteur) sont placées sous la responsabilité du propriétaire et de l’occupant du logement.   

Elles font l’objet de contrôles réglementaires :

  • Le contrôle de conformité initial : Un certificat de conformité des installations intérieures des clients domestiques (particuliers, collectifs privés ou HLM) réalisé par le professionnel installateur est obligatoire pour toute installation neuve, complétée ou modifiée. Ces installations sont contrôlées systématiquement sauf celles réalisées par un professionnel agréé qui sont contrôlées par sondage.
  • Le diagnostic de l’installation : L’état de l’installation intérieure de gaz est un diagnostic qui donne un aperçu de la sécurité des installations de gaz d’un logement. Il est obligatoire pour toutes les installations de gaz qui ont plus de 15 ans. L’initiative de faire réaliser le diagnostic varie selon que le logement concerné est mis en vente ou en location.

En complément des exigences réglementaires, ENGIE propose à tous ses clients domestiques la réalisation d’un diagnostic qualité pour la remise en service de toute installation intérieure qui n’a pas fonctionné depuis plus de 6 mois (contrat résilié). Le coût de ce diagnostic est intégralement pris en charge par ENGIE.

Enfin ENGIE rappelle à tous ses clients qu’un entretien de la chaudière est requis tous les ans par le décret 2009-649 du 9 juin 2009.