Projet LOREGAZ – De nouveaux réservoirs de stockage pour une sécurité renforcée

La loi n° 2003-699 du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation des dommages prévoit la mise en place de Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) autour des installations figurant sur la liste prévue au IV de l’article L. 515-8 du code de l’environnement.

L’ensemble de la réglementation (décret n° 2005-1130 du 7 septembre 2005 et la circulaire du 3 octobre 2005) encadre l’élaboration de ces PPRT, dont l’aboutissement après l’approbation est la définition de règles d’urbanisme, de règles locales de construction, y compris pour l’existant, et la délimitation des secteurs d’expropriation ou de délaissement possibles.

Dans ce cadre réglementaire, pour son site de Loretto (stockage de GPL qui alimente le réseau en air-butané d’Ajaccio), ENGIE a proposé une solution innovante de réduction des risques technologiques à la source. L’objectif est de réduire autant que possible les effets identifiés dans l’étude de dangers du site, afin de limiter au maximum les conséquences sur l’urbanisme et les expropriations ou délaissement des habitations concernées.

La solution proposée consiste à s’appuyer sur les dernières technologies et à placer des sphères de stockage neuves dans des cylindres de béton ensablés afin d’éliminer le risque d’endommagement. 

projet loregaz

Ces mesures supplémentaires de réduction du risque à la source ont fait l’objet d’une évaluation très précise, puis d’une validation de la part des services compétents de l’Etat (DREAL).

La mise en œuvre de ces mesures supplémentaires de réduction des risques sur le site de Loretto a fait l’objet en décembre 2014 d’une convention signée entre l’Etat, ENGIE, et les collectivités territoriales.

Le projet a maintenant officiellement débuté, les études techniques sont en cours et les premiers travaux devraient voir le jour à partir de la mi-2016.